La pandémie de COVID-19 a accéléré l’évolution du  travail. Le passage au travail hybride (au bureau et en télétravail) a apporté de nouveaux défis et opportunités qui doivent être pris en compte.

Le mouvement hybride est adopté par un grand nombre d’entreprises, et le secteur du soft FM est directement concerné par ces changements de mode de travail. La question à se poser est : à quel point est-il impacté ?

Le travail hybride et l’impact sur le secteur du Soft FM

Les paramètres à prendre en compte pour le Soft FM hybride

L’optimisation des technologies et de l’accessibilité

Le secteur du Soft FM, dans un contexte d’hybridation du travail, nécessite l’adoption et l’intégration d’automatisation, de processus et d’Intelligence Artificielle permettant aux employés de communiquer et de collaborer sans interruption. Les technologies modernes ont ouvert de nouvelles opportunités de connexion entre les collaborateurs. Par exemple, ils peuvent échanger des idées et des informations en toute transparence via des plateformes virtuelles.

Un autre élément majeur est l’accessibilité de tous les collaborateurs aux technologies et aux outils afin d’effectuer les tâches quotidiennes, où qu’ils soient. L’adoption de technologies et d’expériences uniformes pour l’ensemble des employés permet l’équité entre eux et favorise leur bien-être, même pour les plus éloignés géographiquement.

Le taux d’occupation des bureaux et les bureaux partagés en entreprise

Le modèle de travail hybride a amené les entreprises à repenser efficacement leurs espaces de travail en maintenant une distance sociale entre les collaborateurs tout en leur offrant une flexibilité de mode de travail. Ces changements ont permis aux employés de gérer leur temps de travail, et ainsi, d’améliorer  leur productivité.

Ce nouveau processus demande de répondre à d’énormes défis opérationnels :

  • La coordination entre la hiérarchie et les employés,
  • La satisfaction des demandes des employés,
  • La gestion des actifs de bureau,
  • Le suivi et la gestion des déplacements dans les locaux

Le rôle du Soft FM, dans ce contexte de changement de mode de travail, est d’optimiser l’espace de travail en permettant aux collaborateurs d’utiliser les installations sans compromettre leur santé et leur sécurité. Le taux d’occupation des bureaux est donc un ratio significatif pour une entreprise.

L’émergence des bureaux partagés a également demandé de repenser les espaces de travail. Certaines entreprises ont mis en place une application permettant à l’employé de réserver son bureau le jour où il vient physiquement en entreprise. C’est un élément qui peut fortement aider le secteur de la propreté et de la sécurité en rationalisant les offres et en répondant aux besoins organiques des entreprises.

La propreté des lieux et la sécurité des collaborateurs

La sécurité sur le lieu de travail est une préoccupation. La pandémie a semé le trouble : les employés s’inquiètent de leur sécurité et les entreprises s’attachent  à fournir un lieu de travail sain.

C’est pour cela que le secteur du Soft FM est primordial pour s’assurer que toutes les mesures nécessaires soient prises pour créer un lieu de travail post-pandémique. Il fournit un meilleur environnement aux collaborateurs en rendant les bureaux sûrs et répond aux enjeux de sécurité sanitaire en assurant propreté et désinfection au quotidien voire, dans le cadre d’une régie, plusieurs fois par jour.

Comment réussir le virage du travail hybride dans le secteur du Soft FM ?

Choisir ses prestataires aux talents diversifiés

Eficium rassemble tous les métiers du Soft FM : la propreté, l’assainissement, la 3D pour lutter contre les nuisibles, l’accueil et la sécurité. Même si nous sommes dans l’ère du travail hybride, les entreprises auront toujours besoin de mettre en propreté leurs locaux, de proposer un accueil, qu’il y ait 1, 10 ou 100 visiteurs et collaborateurs par jour, ou encore, de rendre les établissements sûrs grâce à un service de sécurité approprié.

Les métiers d’Eficium sont complémentaires. Ils permettent aux entreprises de rationaliser et de mutualiser la gestion de leurs installations.

De plus, la crise liée à la pandémie a permis au Soft FM de gagner en visibilité et les entreprises se sont rendu compte de la force de leurs services. Certains des métiers du Soft FM ont particulièrement profité de la mise en lumière comme la propreté et la sécurité.

Tenir compte et mesurer le bien-être des collaborateurs

L’émergence de l’hybridation trouve ses racines dans l’autonomie des employés.

L’organisation d’activités telles que des réunions, ou réunions virtuelles, des séminaires, des séances de développement personnel collectives, des zones de loisirs dans l’entreprise, etc. permet aux employés de rester connectés et insuffle un sentiment d’appartenance à l’organisation.

Si le travail hybride semble être plébiscité, 56% des salariés et 80%* des dirigeants estiment cependant que l’organisation actuelle des entreprises est insuffisamment adaptée à cette forme de travail. Cette statistique montre la nature variable et les préférences des collaborateurs.

Organiser des sondages au sein de l’entreprise peut aider les managers et les dirigeants à prendre une décision réaliste sur l’implantation de ce modèle dans leurs locaux. Ceci déterminera les coûts réels, l’équipement et les services requis pour un environnement productif.

La meilleure chose que les entreprises puissent faire est de planifier un lieu de travail hybride basé sur les opinions et les préférences des employés.

*Baromètre Télétravail et Organisations hybrides 2022 de Malakoff Humanis : étude de perception menée auprès de 1602 salariés (recueil par internet) et 451 dirigeants (recueil par téléphone) d’entreprises du secteur privé (d’au moins 1 salarié) du 1e au 31 décembre 2021.

Nous contacter